Le film le plus motivant

Dans ce film, ou plutôt ce documentaire, il y a du cœur, du sang, du cran, de la transpiration et beaucoup de muscles ! J’ai regardé ce documentaire il y a peu, et je peux vous dire que j’en suis ressorti plus motivé que jamais. J’avais envie de courir tout de suite à la salle et m’entraîner toute la journée pour exploser mes objectifs !

Je parle évidemment de « Pumping Iron » en français « Arnold le magnifique » :

pumping-iron-35718

 

Ce documentaire tourné par George Butler en 1977 se déroule à l’époque où Arnold Schwarzenegger s’entraîne pour un sixième titre de Monsieur Olympia (1975), la récompense suprême de son truc à lui, le culturisme. Tourné à une époque où le culturisme n’était pas médiatisé, « Pumping Iron«  se donne comme objectif de faire découvrir une discipline alors méconnue et jugée stupide par les observateurs de loin, en mettant en avant son plus illustre représentant, à savoir Arnold.

Tout en s’attardant sur divers athlètes de la compétition, le documentaire se concentre avant tout sur la rivalité entre Schwarzy et Lou Ferrigno, futur Hulk du petit écran.

Ce documentaire est également un bon moyen de contempler le Schwarzy de l’époque, massif, sûr de lui, et, comme il l’avouera lui-même dans son excellente autobiographie, d’un déterminisme égoïste qui n’ira pas sans fragiliser sa vie personnelle.

 

Je vous laisse découvrir la bande annonce ci-dessous du documentaire. Vous pouvez aussi regarder le film entier sur Youtube pour 3€ ou sur Netflix et autres plateformes de streaming.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s