Malade et faire du sport : possible ?

L’automne est là. Il amène avec lui sa dose de froid et les maladies qui vont avec. Fièvres, rhumes, grippes et mal de gorge se multiplient dans notre entourage. Peut-être êtes vous vous-même tombé malade.

Mais dans ce cas, comment peut-on tenir sa routine sportive ? Est-il possible de continuer le sport en étant malade ?

« Nous savons tous que l’exercice physique est la clé d’une bonne santé et des études ont montré qu’il fortifiait le système immunitaire, mais il y a des périodes où le corps a besoin d’un break » explique le Dr Keith Veselik de l’Université Loyola.

Quand on est malade, notre corps lutte contre la maladie et les bactéries qui circulent dans notre corps. Cela demande de l’énergie. C’est pourquoi on se fatigue assez rapidement quand on est malade.

Veselik déclare que la règle générale est qu’on peut faire du sport si les symptômes se situent au-dessus des épaules, comme un mal de gorge, des maux de tête légers ou un nez qui coule.

patient-841165_1920

Thomas Weidner, de l’Université de l’Indiana, a réalisé une série d’études, pour le moins inhabituelles et uniques dans leur genre, à la fin des années 1990, dans lesquelles des volontaires ont été volontairement infectés par un rhinovirus, mieux connu comme étant le rhume, pour tester de manière expérimentale la question des sportifs malades.

  1. D’abord il a infecté 45 volontaires qui ont commencé par développer un mal de gorge la nuit suivante, et ont affiché tous les symptômes du rhume le troisième jour de l’expérience. Au plus fort de leur maladie, il leur a fait faire une série de tests sur des tapis de course et a comparé les résultats avec ceux de sportifs qui n’étaient pas malades. À sa grande surprise, il n’a trouvé aucune différence dans les performances entre les deux groupes, ni dans le fonctionnement pulmonaire, ni dans aucune autre réaction. En d’autres termes, le fait d’avoir un rhume ne semble pas faire de vous un plus mauvais athlète.
  2. Dans la seconde étude, Weidner a infecté 50 volontaires et a fait faire à la moitié d’entre eux 40 minutes d’exercice physique à 70% de leur rythme cardiaque maximum le deuxième jour, tandis que l’autre moitié des participants s’est reposée. Il n’y a eu aucune différence entre les deux groupes pour ce qui est de la sévérité et la durée de leurs symptômes, et en fait, le groupe qui a fait de l’exercice a rapporté se sentir légèrement mieux que l’autre groupe qui n’a rien fait.

« Si vous ne vous sentez pas bien, mais que vous voulez tout de même faire du sport, il faut réduire vos ambitions sur ce que vous pouvez faire. Il n’est pas forcément utile de rester au lit toute la journée, mais vous ne pouvez pas vous attendre à avoir les mêmes niveaux d’énergie que quand vous êtes en pleine forme » dit Veselik.

Cependant, il vaut mieux éviter de faire du sport avec les symptômes suivants :

  • Fièvre,
  • Essoufflements ou congestion de la poitrine
  • Douleurs dans tout le corps
  • Diarrhée ou vomissements
  • Étourdissements quand vous vous levez.

En cas de problèmes médicaux préexistants et dans le doute, le mieux est de demander à son médecin.

Publicités

3 Replies to “Malade et faire du sport : possible ?”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s